CLUB PÉTANQUE : ANTOINE & CHARLIE Quand la mode allie modernité et univers populaire français

2

MODE – Club Pétanque, c’est la marque qui allie modernité et tradition populaire française. Empruntant les codes de leur ligne vestimentaire aux objets et souvenirs qui ont forgé toute une société, les fondateurs Charlie et Antoine nous ont donné rendez-vous rue Müller afin d’évoquer ce qui fait de Club Pétanque un incontournable de la mode tant estivale qu’hivernale. 

Depuis seulement quelques jours, Club Pétanque a déménagé des locaux de WAD Magazine pour s’installer dans leur nouveau QG situé rue Müller, entre le pays du touriste nommé Sacré Coeur et le pays du textile de Barbès. Il était temps de poser un visage sur cette marque si intrigante, si envoûtante. Accueilli par Antoine, je me dirige vers une petite cour intérieure. Peinture au mur et local abandonné, ce dernier sera transformé en studio photo afin d’intégrer directement le lieu de shooting des prochaines collections. Une fois les deux potes à l’initiative du projet réunis, il était temps d’en connaître davantage sur Club Pétanque.

Avec Antoine, on est amis de longue date, on se connait depuis le lycée à Toulouse. Charlie avait un groupe de rock, Antoine s’occupait de l’image”. Club Pétanque part donc de l’initiative de deux habitués du soleil, de la pétanque, de la musique, et du pastis. “Chez nous, dans le Sud, on est souvent en contact avec des brocantes et des produits comme Opinel et Ricard. Quand on était petits, on allait jouer entre Montpellier et Toulouse” raconte Antoine. Cette envie de projet a été lancée d’une envie commune, alors qu’ils souhaitaient allier créatif et mode afin de faire graviter autour d’une idée toutes les marques de l’univers français qu’on connait comme Obut ou Duralex.

Après s’être retrouvés à Paris il y a environ cinq ans, les deux compères ont voulu proposer une vision différente. Tous deux avaient eu leurs expériences dans la mode et la publicité. Charlie avait fait un premier stage à la Fédération française de prêt-à-porter, “une institution qui aide les marques de mode françaises à se développer”, nous dit-il. Il a ensuite atterri chez A.P.C (Atelier de production et de création) pendant six mois où son rôle se tournait davantage sur l’analyse et l’étude des rendements avant de rejoindre Amazon Fashion. “J’avais envie de quelque chose de formateur, sur un gros groupe, et la mode était une priorité de développement chez Amazon. J’ai beaucoup appris sur la structure d’un projet et sur la compétence mode. La Mode, c’est un grand mot. Il y a plusieurs segments à analyser entre le premium, le luxe, le lifestyle, le sportswear. Il y a tellement de manière d’appréhender la mode que ça permet de structurer une idée globale du marché. Amazon m’a appris à lancer un projet parce qu’on a une appréhension des différentes étapes pour le mener et qu’on apprend à avoir une vision à long-terme sur des projets spécifiques”. 

De son coté, Antoine lance son premier projet textile avant de passer son BAC en 2006. C’est une marque revendue en ligne qui fait intervenir différents artistes chaque semaine. L’envie d’Antoine était de créer un projet avec ces amis, a destination d’un public sensible à l’art et au design. Ses premiers pas dans le milieu professionnel se font en agence de publicité, notamment la Young et Rubicam et BETC Paris ou il devient directeur artistique pendant trois ans.

Par l’apport de ces différentes expériences, Charlie et Antoine étaient unanimement d’accord sur leur désir commun. La véritable envie du projet était de proposer une nouvelle vision de la tradition française. Pour eux, le lourd héritage qu’elle incombe est trop souvent mal interprété par les marques. Ce qui les intéressait, c’était le côté noble et valorisant, leur empreinte dans l’histoire. Le recueil de moments simples amène souvent à de grandes choses.

Antoineetcharlie

À la base de Club Pétanque, l’envie était de lancer un Club des Gentlemen avec des moments d’échange, de partage. Ensuite, le côté “club” sportif me plait aussi énormément car c’est toute une famille à part entière : les valeurs d’amitié, d’esprit d’équipe, de dépassement de soi – Antoine

La notion de « Club Pétanque” n’est pas anodine. La Pétanque est le sport le plus populaire en France. Tout le monde a déjà tenté de tirer ou de pointer. Néanmoins, la version “club privée” et “club des licenciés” est bien plus secrète. Antoine et Charlie sont allés visiter le club très fermé de Montmartre. “Pour entrer, il faut être parrainé par deux personnes”. C’est finalement ces deux facettes que le duo a voulu utiliser pour former Club Pétanque : la création entre amis et le fan-club. Cette envie de communauté se retrouve dans la possible édiction d’une carte d’adhérent offrant quelques réductions mais ancrant surtout, de manière symbolique, l’acheteur dans un univers précis.

La notion de proximité semble primordiale pour fidéliser l’acheteur. “On a vu plein de gens qui ont eu une résonance particulière de la marque et qui n’est pas forcément la nôtre. C’est la manière dont les gens se l’approprient qui est important”. Club Pétanque a été créé selon une vision de l’univers France, mais la marque s’ouvre aux interprétations et aux revendications. Le but est dirigé vers une grande adhésion au club sans mettre la marque partout. “Ça fait deux ans que la marque existe, on est présents dans une vingtaine de magasins au Japon, une quinzaine de boutiques en France”. Très bientôt, la ligne textile sera vendue au Bon Marché, une étape importante pour le développement de Club Pétanque. “À chaque étape, on prend le temps de travailler les matières, les collections, on améliore toute la production, tout ce qu’il y a autour”.

 

 

On voulait revisiter l’univers populaire français à la cool. Que ce soit en terme de direction artistique ou en terme de collection, c’est moderne mais derrière, toutes les histoires sont très populaires et parlent au plus grand monde. – Charlie

L’ancienne collection de Club Pétanque avait pour thème la Montagne en France. Elle avait pour objectif de revisiter des grandes stations comme Superbagnères dans les Pyrénées ou Chamonix. Cette saison, c’est au village Vacances qu’Antoine et Charlie ont décidé de poser leur valise. “Ce sont des moments qu’on aime bien. On a été en camping étant enfants, on est issu d’un milieu plutôt populaire alors le karaoké et la musique populaire française, c’est notre rayon. Sans créer une image faussée, ce sont des inspirations qui nous correspondent complètement” nous explique Antoine.
Un de leurs bestsellers est le t-shirt “Les Copines” issu de la collection précédente. Cet été, Club Pétanque renoue avec Les Gendarmettes, gardiennes du club et protectrices de la loi. Ici, elles font la loi dans le Village Vacances. Chaque saison est associée à un univers pensé et réfléchi. “On ne fait pas de messages qui sont censés être revendicateurs” confesse Charlie. “On fait seulement, des choses qui nous plaisent et qui nous rappellent de bons moments. Chaque saison, on a une histoire que l’on aime suivre. La saison prochaine, ce sera fraternité. On voulait se concentrer sur la valeur de la France, sur Paris”.

Le minimalisme de la ligne vestimentaire du club s’associe au désir de confectionner des produits intemporels, basés sur l’héritage de la tradition. Ainsi, toutes les collections revisitent un club national ou international (Biarritz Club Pétanque, Rio De Janeiro Club Pétanque, Tokyo Club Pétanque). “On a tellement envie de créer un emblème qui soit pérenne dans le temps. Notre objectif est que, dans dix ans, un club se crée à Tokyo avec l’emblème créé. C’est pour ça que tout est minimaliste, simplifié et pictural”.

12657843_1978759495681991_3009878555168296476_o

Dans un club, t’as des anciens comme des nouveaux. T’as celui qui écoute Johnny Hallyday, et celui qui écoute le dernier A$AP Rocky.

Finalement, à qui est destiné Club Pétanque ? Qui sont les adhérents ? Sont-ils des nostalgiques de la tradition ? « On ne crée pas pour une cible particulière. De toute façon, je pense que les gens qui le font se trompent les trois quarts du temps. Beaucoup de personnes peuvent le porter sur différents styles, et on l’a vraiment vu porter de façon chic chez des filles, de façon street chez d’autres. Chaque personne se l’approprie et a sa façon de l’apporter. C’est intéressant de travailler un vestiaire unisexe.”

Au-delà d’un clivage basé sur une potentielle cible et une différenciation des genres, Charlie et Antoine se sont principalement penchés sur la création d’un uniforme du club. Pour Village Vacances, une silhouette totalement bleue se dresse à côté d’une autre toute rose, allant même jusqu’aux accessoires tels que les chaussettes et la casquette. Cette dernière a fait l’objet de deux sources d’inspiration : le rejet de la casquette style US et l’appropriation de certaines marques, comme Ricard, de la casquette sportive des pétanqueurs. Ainsi, on peut la retrouver à la fois sur une personne plus âgée qui joue aux boules, et à la fois sur un chic vacancier. C’est le cas aussi pour la nouvelle panoplie du Tote Bag (à imprimés Club Pétanque ou Biarritz). C’est un objet du quotidien pratique et idéal pour aller à la plage. “Les gens osent davantage, c’est un objet sympa à offrir ou à avoir sur soi” explique Charlie.

Pour la nouvelle collection Village Vacances, Club Pétanque, à la différence de nombreuses autres marques, si ce n’est toutes, n’a pas misé sur un shooting photo, mais sur la vidéo. Associée à la boîte de production Holden et au duo The Pirouettes, la marque a réalisé cinq vidéos de quinze secondes chacune destinées à Instagram.
Un mannequin de Saint Laurent nous a contacté pour nous dire que son appartement possède une chambre typique des villages vacances qu’on a connu quand on était gamin. Donc on a fait ce tournage sur une journée avec Jeanne et Margot, deux superbes potes qui mixent ensemble. Une est plus dans le stylisme, l’autre est dans l’art. Ça nous a suffi pour présenter l’univers de Village Vacances. Ça nous faisait surtout penser aux publicités d’antan”.

Cette analyse rétro s’associe parfaitement avec la logique des partenariats mis en place par Club Pétanque pour s’étendre davantage et plus ne proposer que du textile. Ainsi, la marque s’est associée à Obut et Duralex afin de proposer un kit pétanque et des verres traditionnels français qu’on avait à la cantine il y a encore quelques années. « Toutes ces marques ont une forte connotation pour nous. Obut, c’est une entreprise familiale, ça a soixante ans, c’est une grande histoire française et ça reste tout de même une société à taille humaine. C’est important pour nous de travailler avec ces gens là. On aime s’enrichir et les emmener dans un univers plus moderne”.
Finalement, c’est le résumé de ce que dégage Club Pétanque en terme d’images et d’objectifs : se servir de l’ancien pour faire du nouveau, redonner une nouvelle vie à des traditions parfois oubliées.

Devenez un FØLGER
Contribuez aux storytellings de FØLGE et rejoignez la rédaction
Écrivez à contact@folge.fr